AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
₪ Humeur : enjoué.

₪ Boulot : king & murderer & peintre à ses heures perdues.

₪ Sur DL depuis : 13/06/2014

₪ Célébrité : joseph morgan.

₪ Messages : 15

₪ Messages rps : 0

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Ven 13 Juin 2014, 2:27 pm

Niklaus « Klaus » Mikaelson
Attention, seniors ! You have officially been busted. Prank night is over.
DATE DE NAISSANCE + quelques plusieurs milliers d'années, j'ai presque oublié ma date de naissance. LIEU DE NAISSANCE + je suis né dans une petite ville d'Amérique, le continent peu exploré en ce temps. Une ville qui a pour nom désormais celui de Mystic Falls. GROUPE + originals RANG + carnivore OCCUPATION + ancien-futur roi de la Nouvelle-Orléans, meurtrier & terreur, puis peintre à mes heures perdues.

Personnality
« I know I can be difficult but I did not want to make myself this way. That was Michael who ruined me. »

Plus tôt dans ma vie, lorsque nous n'étions pas encore des vampires et que nous étions bien loin de nous imaginer la vie qui nous attendait, je n'avais déjà pas une vie très simple je dois l'admettre. J'étais très proches de mes frères Elijah et Henrik sans oublier ma sœur, Bekah avec qui j'avais une relation protectrice. J'étais prêt à me plier en quatre pour ces derniers et à satisfaire le moindre de leurs besoins. J'étais là lorsque Rebekah avait peur les soirs d'orage, lorsqu'Elijah avait besoin de se défouler après une journée difficile lors de nos duels à l'épée sans oublier lorsque Henrik rêvait d'aventures et que je l'amenais avec moi, observer les loups du camp voisin. Malgré cette relation presque fusionnelle que j'entretenais avec eux, j'étais malheureux de voir que ce n'était pas le cas avec mes parents. Je recherchais constamment l'approbation de Mikael mais ce dernier me la renvoyait à travers des coups de bâton, sans jamais ne me l'accorder. Jamais, il ne m'a montré un quelconque signe d'affection comme s'il sentait déjà que je n'étais pas son fils. Et je vis toute la haine qu'il ressentait à mon égard lorsque je revins ce jour-là le corps ensanglanté de mon petit-frère dans mes bras. Cette vision me poignarde encore. Et quand je pense à ma mère, un mélange de colère et de haine m'empare car elle ne s'est jamais opposée à Mikael lorsqu'il me frappait, elle l'a toujours laissé faire comme si elle n'éprouvait rien.

Sinon, on m'attribue souvent divers traits de caractère allant de sadique, par Caroline, en passant par paranoïaque par ma propre sœur, sans oublier manipulateur par Elena et obsessionnel par les Salvatore. A cela, je rajouterai seulement impulsif et concurrentiel tandis qu'on dit souvent de moi que je suis jaloux. Le suis-je vraiment ? Ce qui est certain cependant, c'était que je fais moins de manière que mon frère Elijah et que je ne me soucie guère du genre humain. Cela fait bien longtemps que j'ai arrêté d'avoir ne serait-ce qu'un peu d'estime pour eux puisqu'ils sont aussi traîtres et hypocrites qu'on puisse l'être. Malgré cela, je reste très protecteur envers Rebekah même si ce n'est pas toujours évident à concevoir à travers certains de mes gestes.

Je dois avouer que j'aime le pouvoir et cela fait de moi quelqu'un d'ambitieux. Je suis prêt à tout pour réussir et s'il arrive qu'on me trahisse, je suis prêt à poursuivre cette personne des siècles durant, jusqu'à ce que la dette soit payée ou bien que cette personne soit morte. Cela fait de moi un être rancunier. Mais si j'ai besoin d'être roi, d'avoir une ville à mes pieds, c'est tout simplement parce que j'en ai besoin, que je ressens cette envie irrépressible d'être admiré par certaines personnes, de n'être plus seul et d'avoir enfin une famille et des amis. Même s'il ne paraît pas toujours, j'ai un certain sens de l'honneur et j'accorde de l'importance aux promesses faites malgré ce que je peux en dire. J'ai beau me moquer de mon frère Elijah, je lui accorde une certaine admiration par rapport à cela.
Previously on Vampire Diaries ...
«  What's done is never done. It remains within us, the story we tell ourselves so we know who we are. »
Je suis né il y a quelques milliers d'années, à une époque peu connue des livres d'histoire américains ou bien volontairement oubliée, une époque durant laquelle les peuples se battaient pour mieux régner. Ma famille était installée en Amérique, dans un village reculé dont seules quelques traces peuvent encore témoigner. Ce petit village qui au fil des siècles trouva plusieurs noms avant d'être baptisé, à la Renaissace, Mystic Falls, c'était alors le renouveau d'un petit village oublié devenant plus grand, plus fort. Mais ma famille y vivait humblement et chérissait ce que la nature avait à nous offrir. Ma mère, Esther, et mon père, Mikael – du moins, c'était ce qu'il fut pour moi, jusqu'à ce que nous apprenions un peu plus tard la vérité – avaient eu un premier fils, Aaron, qui fut emporté par la peste et je n'eus alors pas le plaisir de le connaître, pourtant peut-être aurait-il été mon semblable. Même si j'en doute car il est bien connu qu'une personne unique, reste unique et que même si les personnes qui l'entourent tentent de lui ressembler, l'unique restera l'unique, l'originel. Naquit notre cher Elijah qui fut épargné par la peste, promis alors à un brillant futur tandis que Finn naquit rapidement suivi de ma personne quelques années plus tard, baptisée alors Niklaus. De ses origines, ce nom signifie beaucoup, une victoire d'un peuple, celui qui est victorieux, il semblait que ma destinée soit déjà toute tracée par le nom que ma mère m'avait choisi. Puis Kol naquit sans oublier notre Rebekah et enfin Henrik. Nous étions une famille unie même s'il était évident que j'étais plus proche d'Elijah, de Rebekah et d'Henrik. Je n'étais pas le favori de père, je m'en étais rendu assez tôt lorsque je reçus un coup de bâton pour la première fois très jeune, pour je ne sais plus quelle raison d'ailleurs, j'en reçus tellement et de manière parfois injustifiée qu'il m'arrivait parfois de m'inventer des raisons, là où il n'y en avait pas. Et notre père en avait pris la fâcheuse habitude, si bien que je le soupçonnais d'y prendre un certain plaisir, comme de me blâmer d'une faute que je n'avais pas commise mais je suis bien plus tard quelle était la faute, j'étais la faute. Toutefois, je subissais, sans rien dire, laissant Elijah s'interposer de temps en temps mais que pouvais-je faire d'autre ? Les seules choses qui me divertissaient étaient mes excursions dans la forêt, sur le dos de mon cheval alors que je me posais sur une petite colline pour oublier. J'aimais les arts, j'aimais sculpter et je m'intéressais très vite à la musique et à la peinture que nous avions l'habitude de faire dans les grottes, plus jeunes. J'aimais m'entraîner à l'épée avec Elijah lorsque Père avait le dos tourné mais quand nous nous faisions attraper, je subissais quelques coups de bâtons en plus de ce que je recevais, quotidiennement. Malgré tout, j'aimais à croire qu'il m'aimait autant que les autres.

J'aimais mes frères et ma sœur. J'aimais la serrer contre moi le soir tard lorsque l'orage éclatait et qu'elle craignait que ce soit les loups des environs qui venaient frapper à notre porte, assoiffés de sang car s'il y avait bien une chose que nous craignions tout autant que la peste et autres maladies, c'était le clan du village à côté, des personnes qui se changeaient en loup lors de la pleine lune. Quand à ma relation avec Elijah, elle avait toujours été fusionnelle jusqu'à ce que nous rencontrions la même femme, Tatia. Elle était d'une beauté délicieuse et son parfum enivrant me faisait perdre la raison. Chaque fois que mon regard parcourait chaque courbe de son corps bien dessiné, je me perdais un peu plus. Malheureusement, elle troubla mon frère également et nos animosités furent nourries de cet amour que nous portions tous deux envers cette belle créature. Mais Tatia semblait également indécise et si elle promettait à l'un de le choisir, elle remettait en doute sa décision le lendemain. Nous avions fini par conclure avec Elijah que nous devions cesser toutes ces mascarades entre nous et nous en étions venus à une promesse : la famille avant tout. Nous ne pouvions risque notre amour fraternel pour celui d'une femme, aussi belle soit-elle mais aussi indécise était-elle.

Et si notre famille semblait à son paroxysme, une tragédie nous frappa, par ma faute. La nuit tombée, je m'étais aventuré dans la forêt, attiré par ma curiosité tant attisée par ce que j'avais entendu raconter par les villageois. Cependant, mon petit frère Henrick, alors âgé de dix ans seulement, avait insisté pour me suivre. Nous nous étions alors engouffrés dans cette forêt où nous avions observé les loups, cachés derrière un buisson. Nous les avions vus changer de forme, passant de l'humain à l'animal et nous les regardions avec une certaine fascination. Si bien que nous n'avions pas fait attention que l'un d'entre eux se trouvait derrière nous. J'avais alors attrapé un bâton que j'agitais sous son nez et il l'attrapa avec une vitesse surnaturelle avant de se jeter sur Henrik. J'avais beau hurlé, tenté de le repousser, c'était trop tard. Henrik était déjà mort. Agenouillé devant ce dernier, j'avais perdu mon frère et une part de mon cœur s'était perdue avec lui. Le matin venu, je l'avais pris dans mes bras, le ramenant dans notre village où chacun découvrit le cadavre du petit garçon de dix ans seulement et ce fut sous des airs effarés que nos parents furent anéantis. J'étais également anéanti, je me sentais coupable et honteux d'avoir accepté qu'Henrik me suive. Je n'avais jamais vu Mikael dans un état pareil, il semblait partagé entre l'anéantissement et les larmes pour son dernier fils et l'envie de me gifler et de me faire aussi mal qu'il avait mal lui-même en cet instant. Mais il ne fit rien, supplia seulement notre mère de trouver une solution afin qu'aucun de leurs enfants ne trépassent à leur tour pour une quelconque raison. Ils avaient beaucoup trop souffert, avaient perdu déjà deux fils et ne pouvaient en perdre un autre. Ils en vinrent à la conclusion qu'il fallait faire de leurs enfants des être immortels mais ce qu'ils ne semblaient pas avoir pris en compte, c'était que nous serions nocifs pour l'humanité. Mikael se chargea alors de nous faire boire du sang le soir avant de nous tuer. Je sus que plus tard que le sang que nous avions consommé avait été celui de ma bien-aimée Tatia. Mikael nous avait chacun poignardé avant de se donner la mort. Nous nous étions réveillés quelques heures plus tard et j'avais ce sentiment étrange d'avoir été trahi une première fois et que ce n'était que le début de mes futures désillusions. Notre père nous força à boire le sang d'une jeune femme du village, une de nos voisines avec laquelle Rebekah avait l'habitude de parler. J'avais beau tenté de la rassurer et de lui dire que tout se passerait bien pour nous, je n'en étais pas sûr moi-même. Notre père semblait différemment effrayant. Et si j'avais tenté d'empêcher Rebekah de commettre l'irréparable, notre père m'écarta violemment pour forcer sa fille à boire le sang de sa propre amie. J'étais impuissant et au fond, je m'en voulais de ne pas pouvoir l'empêcher de faire cela. Et je fus forcé à mon tour de boire de son sang, me condamnant à une éternité de souffrances à venir.

Nous furent les premiers vampires à apparaître sur cette terre. Cette création magique, niée de la nature, ayant des capacités surhumaines. J'étais dépassé par ce qui nous arrivait et je me découvrais une force incroyable, presque à pouvoir déraciner un arbre d'un seul bras, j'entendais à des kilomètres à la ronde en me concentrant et j'avais une vue plus affutée la nuit. Je me délectais de ces nouvelles sensations que cela me conférait et je fus peut-être un des premiers de la famille à me convenir de cette nouvelle situation. Je découvris que je ne pouvais toucher une certaine plante, appelée verveine, tandis que nous ne pouvions nous promener au soleil désormais. Un inconvénient qui fut très vite rectifié par notre mère, puissante sorcière, qui trouva le remède à cela. Toutefois, je fus très vite pris d'une soif de sang incontrôlable qui me serrait le ventre et me brûlait la gorge. Ma première victime fut un homme du village alors que j'eus du mal à contrôler ce qu'il m'arrivait. Mais je n'étais pas au bout de mes surprises puisque se révéla alors une facette dont je ne me connaissais pas : je prenais plaisir à tuer et à me nourrir de ce délicieux breuvage qu'était le sang humain. Mais si ce fut là un plaisir, il fut de courte durée lorsque je me mis à ressentir une douleur pesante qui se faufilait dans chacun de mes membres. Je n'osais plus bouger et me contentais seulement d'hurler de douleur. Si j'avais pu croire que mon seuil de tolérance à la douleur était élevé par tous les coups que j'avais pu recevoir de Mikael, il était dépassé à ce moment-là tandis que j'avais l'impression qu'on me poignardait de mille poignards de part en part de mon corps. La vérité éclata alors au grand jour : je n'étais pas le fils de Mikael mais celui d'un des loups vivant dans le village d'à côté et qui avaient tué Henrik. Je me sentais honteux, malheureux et j'avais surtout peur de perdre le peu d'estime qu'avait encore Mikael pour moi car malgré tout, il restait ma famille, celui qui m'avait élevé. Il s'en alla tuer chaque personne vivant dans ce village, s'assurant qu'aucun loup ne lui survive puis il chargea sa femme infidèle de lancer un sort permettant de maîtriser mon côté lycanthrope. Pour cela, il me fallait être maîtrisé mais je ne souhaitais pas qu'on m'enlève cette partie de moi, cet héritage en quelque sorte que malgré tout je souhaitais maîtriser, me sentant d'humeur aventurière sans doute. Mais Mikael en décida autrement et aidé de mon propre frère Elijah, ils m'attachèrent de force pour laisser notre mère pratiquer son sort. J'en voulais alors à celui qui se disait être mon frère mais ô combien je savais qu'il était difficile d'échapper au courroux de notre père. Mais je fus empli d'une rage indescriptible, sentiment amplifié par le vampirisme qui coulait désormais dans mes veines. Je tuais Esther sans me soucier des conséquences que cela apporterait, faisant croire qu'il s'agissait là de l'acte d'un mari jaloux, celui de Mikael. Finn et Kol décidèrent de partir, ne laissant que nous trois, Elijah, Rebekah et moi. Nous nous promirent de rester ensemble quoiqu'il advienne, nous jurant : « always and forever. » Nous partîmes par la suite, fuyant Mikael, le père originel.

«  The painful truth is vampires are the antithesis of unity.. »
Nous parcourûmes plusieurs pays avant de nous établir en Italie, au XIIème siècle. Nous avions l'impression de pouvoir y établir une nouvelle vie. Rebekah y trouva l'amour et Elijah et moi-même trouvions des amis en qui nous pensions avoir confiance. Il s'avéra que le grand amour de notre sœur fut l'un des Cinq, un des chasseurs qui s'engageaient à notre perte. Nous fûmes naïfs de croire qu'après ce qu'il s'était passé pour nous un siècle auparavant, nous aurions pu mener une nouvelle vie paisiblement. Il fallait qu'en prime d'un père enragé, nous ayons des chasseurs de vampires sur le dos. Nous fûmes tous poignardés par la seule arme susceptible de nous tuer : un pieu avec des cendres du chêne blanc. A ma grande surprise, elle n'eut aucun effet sur moi, les gênes de lycanthrope me permettant ainsi d'avoir certains avantages je dirais vitaux. Je décidais de retirer les dagues plantées dans chaque membre de ma famille avant de me charger personnellement de leurs petites vies misérables. Ce que je n'avais pas encore su, c'était que j'allais devoir affronter durant cinquante ans, la malédiction des chasseurs, me noyant dans une paranoïa, me faisant entendre des voix et me faisant perdre la raison, et je dois avouer être reconnaissant envers Elijah d'être resté à mes côtés malgré cela, même si bien sûr, ce n'est pas une chose que je lui dirai.

Nous arrivâmes alors en Angleterre, cette vieille terre où vivait les personnes les plus fortunées au statut le plus élevé. Nous faisions ainsi partie de l'aristocratie anglais du XVème siècle et nous nous complaisions dans ce rôle. Ce fut en ce temps-là que je rencontrai la belle Katerina Petrova qui semblait fuir une vie qui avait été la sienne et qui ne l'était plus. Cette belle humaine ressemblait trait pour trait à mon amour de toujours, Tatia. Elle était une de ses descentes, à n'en plus douter mais elle était une pièce manquante au rituel qui me permettrait de libérer mon côté lycanthrope du sortilège qu'avait lancé ma mère quelques siècles plus tôt afin de le laisser endormi, sous les ordres de Mikael. Alors que j'avais préparé soigneusement ce rituel, l'humaine s'échappa comprenant bien rapidement quels étaient mes plans. Je ne sus que plus tard ce qu'elle avait fait durant sa fuite alors : elle s'était donnée la mort, condamnant ainsi tous mes espoirs de retrouver ce côté lycanthrope qui sommeillait en moi. J'entrai alors dans une rage folle qui me conduisit en Bulgarie, le pays originaire de l'ambitieuse Petrova et je massacrai un à un les membres de sa famille, pensant que voir le sang couler à flots me permettrait d'oublier cela mais en vain. Elle venait de détruire mon unique espoir.

Après avoir pris divers chemins dans l'espoir d'échapper à Mikael, nous trouvâmes refuge à la Nouvelle-Orléans durant le dix-huitième siècle. Nous y vîmes l'espoir d'une vie sans poursuite, d'une vie dans laquelle nous pourrions enfin être nos propres rois et arrêter de regarder derrière notre épaule à chaque pas que nous faisions. C'était ainsi que je le ressentais. Enfin notre famille pourrait trouver un peu de paix. Nous fûmes rapidement rejoint par Kol mais son tempérament fougueux m'importunait et je préférai le neutraliser avant qu'il ne mette en péril tout ce que nous tentions de construire. Ce fut ainsi qu'il connut le destin de passer plusieurs années enfermé dans un cercueil, une dague plantée. Ils y construisirent presque un empire, s'établissant dans un quartier qu'ils nommèrent le French Quarter. Chacun avait repris une vie, Elijah s'était entiché d'une sorcière, Céleste – en qui, pour ma part, je n'avais absolument aucunement confiance mais mon frère a toujours eu des goûts douteux en matière de filles – et Rebekah s'était entichée quant à elle du fils du gouverneur français, un amour de passage comme bien d'autres à mon humble avis. Je trouvai un petit garçon, rendu esclave d'une plantation. J'y voyais mon propre reflet : un garçon battu, brisé par chaque coup qu'il recevait tout en se relevant pour mentionner au monde qu'il était encore vivant et prêt à se battre pour sa vie. Très vite, je l'avais pris sous mon aile, m'en occupant comme s'il avait été mon propre fils. Marcellus était devenu ce que je ne pensais pas pouvoir avoir un jour et je reportait l'amour que j'aurais voulu avoir sur ce dernier. Nous vécurent en cette terre près de cent ans et j'avais l'impression que je pourrais y vivre éternellement, c'était comme si nous avions enfin construit un foyer, que nous étions enfin une famille et que plus rien ne nous séparerait, always and forever. Toutefois, si j'étais bien certain d'une chose : c'était que le bonheur était éphémère. Mikael avait effectivement réussi à nous retrouver, nous forçant à abandonner tout ce que nous avions construit.

« Klaus ! Get out here and tell me what you've done with our brother you narcissistic, back-stabbing wanker ! »
Puis les années passèrent, un siècle passa et la terre continua de tourner. Je parcourai quant à moi le monde, fuyant le courrou de notre cher Mikael, laissant des victimes derrière moi mais vivant comme roi dans chaque ville où je passai. Des victimes m'étaient offertes presque comme des offrandes alors que je continuais mes recherches, essayant de trouver un nouveau sosie Petrova qui pourrait m'aider à accomplir le rituel et pourchassant Katerina ainsi que celle qui fut à l'origine de sa transformation : Rose et son ami. Je n'étais pas particulièrement fanatique de trahisons et chacun savait que s'il me trahissait, il allait payer de sa vie et je n'abandonnerai pas, jusqu'à ce que ma vengeance soit complète. Pendant les années vingt, je me trouvai à Chicago et rencontrai un jeune vampire assoiffé de sang, Stefan Salvatore. Je m'entendais aussitôt très bien avec lui et tous deux avions nos habitudes. Il était devenu un ami, même peut-être bien plus, nous sortions toujours ensemble, choisissions nos victimes ensemble jusqu'à ce que Mikael fit son apparition dans cette ville américaine et à nouveau, il me fallut partir, forçant Stefan à oublier mon existence. Puis j'ai continué à errer. Je finis par entendre dire qu'un sosie avait fait son apparition dans la petite ville de Mystic Falls d'où j'étais originaire quelques siècles auparavant. Je constatai alors que cette ville avait quelque peu changé, elle était plus grande, plus moderne et je décidai alors de m'y établir, prêt à achever ce rituel à l'aide de cette Elena dont tout le monde parlait et chérissait à Mystic Falls, l'orpheline aux longs cheveux bruns, à la charge de sa tante, Jenna. J'aurais presque eu pitié de leur vie mais je n'avais pas assez d'humanité pour m'en enquérir. Et je réussis à aligner tous les éléments qui m'étaient indispensable pour devenir un hybride. Mais c'était sans compter sur le fait que mon frère s'était allié avec les frères Salvatore afin d'empêcher ma transformation d'être accomplie. Mais je connaissais mon frère, je connaissais son attachement envers les valeurs familiales, envers nos frères et notre sœur alors je décidai de lui révéler que je n'avais pas jeté leurs corps dans la mer comme j'avais bien pu le lui prétendre auparavant et comme je l'attendais, cette révélation eut l'effet escompté puisqu'il ne me tua pas comme il l'avait pourtant prévu. Mais je n'avais pas envie de m'embarrasser de lui et de ses questionnements incessants sans oublier ses valeurs morales dont il m'assaillait alors je lui plantai une dague avant de le mettre dans son cercueil, prêt de nos frères et de notre sœur. N'était-ce pas ce qu'il m'avait demandé ? Toutefois, je savais que l'équipe Salvatore continuait de chercher un moyen de me tuer mais en vain, ils en étaient incapble puisque j'étais immortel ! Puis je les soupçonnais d'avoir réveillé les corps de mes frères et sœur puisque j'eus la surprise de les voir m'entourer, prêt à se venger du fait que je les avais enfermés pendant des mois voire des années ou siècles dans leur cercueil quand nous fûmes interrompus par notre mère, Esther. Son apparition fit remonter tous mes vieux démons à la surface et je revis le jour où je l'avais tuée, faisant croire à ma fratrie que c'était l'oeuvre de Mikael, fou désespérée et trahi. Mais elle clama me pardonner et ses mots furent un réel soulagement pour moi. Toutefois, je restais méfiant à son égard, une part de moi avait envie de la croire mais une autre me soufflait que cela était bien trop beau pour être vrai. Comment pouvait-on pardonner ce crime à son fils si facilement ? Elle avait en effet, comme suspecté, un plan pour tous nous détruire et soi-disant rétablir l'ordre naturel des choses à savoir sans vampire, race qu'elle avait créée quelques siècles plus tôt pour nous protéger, nous, ses propres enfants. Et elle nous avait liés entre nous de sorte que lorsque Finn se sacrifierait, nous mourrons tous par la suite. Ainsi, le sort fut arrêté grâce à Damon Salvatore qui tua Abby Bennett, la mère de notre chère petite sorcière Bonnie.
Par la suite, les évènements s'enchaînèrent de mon côté, Stefan était venu me réclamer de mon sang pour sauver son frère d'une morsure de loup et j'avais trouvé là le moyen de retrouver mon ancien compagnon de beuverie. Nous parcourûmes l'Est du pays à la recherche de loup-garous afin de créer de nouveaux hybrides. Puis je ne vais pas vous raconter toutes les parties de ma vie qui suivirent sinon, vous aurez bien trop d'éléments, je tiens à garder une partie de moi secrète malgré tout. De toute façon, il y aurait bien trop de choses à raconter, entre les tentatives des Salvatore pour me tuer, ma prétendue mort, la transformation de Tyler en hybride sans oublier le fait que ma chère mère a transformé Alaric en chasseur tel que Mikael afin de me tuer puis ce dernier est d'ailleurs mort. Tant de choses se sont en effet passées et pas pour me ravir. Je me suis rapproché de Caroline, cette petite blonde pétillante et pleine de vie, une histoire semblait débuter quand je dus partir de Mystic Falls pour rejoindre la Nouvelle-Orléans, mes terres. Toutefois c'était sans compter l'avènement de Marcellus en tant que prétendu roi de mes terres. Et j'appris même que Hayley allait avoir un enfant, mon enfant. Tant de choses se sont passées mais j'éprouvais un sentiment étrange à l'égard de cette nouvelle, à l'égard de cet enfant à venir et qui serait le mien. Mais j'étais également animé d'un sentiment de vengeance et d'ambition, je comptais à tout prix retrouver cette ville qui avait été mienne et devenir à nouveau le roi de ces lieux.

« I want to be king. »


PSEUDO + sans pseudo réel. AGE + dix-huit ans. COMMENT T'ES ARRIVÉ ICI + j'étais l'ancienne Elena <3 QUE PENSES-TU DU DESIGN + il est toujours aussi beau, bravo Damonchou  leche  FRÉQUENCE DE CONNEXION + 5/7 jours AUTO-ÉVALUATION EN ECRITURE + 07/10 QUELLES SAISONS AS-TU VU DE TVD/TO + toutes celles de TVD et j'en suis au début de la saison 1 de TO, j'avance j'avance sourire 
Code:
[b][color=red]►[/color] Joseph Morgan[/b] → Klaus Mikaelson [originals]



Dernière édition par Niklaus Mikaelson le Mar 24 Juin 2014, 2:03 pm, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Ven 13 Juin 2014, 3:10 pm

Welcome to you, brother, ballon
Revenir en haut Aller en bas
₪ Anniversaire : 28/06/1840

₪ Âge : 177

₪ Humeur : Envoûtante

₪ Boulot : Protéger Elena

₪ Citation : « All I know is that right now, I wanna rip your clothes off, right here in the middle of this hall, and throw you in one of these classrooms and kiss every square inch of your body, while a bunch of people who drive minivans listen wishing they were us. »

₪ Sur DL depuis : 03/07/2012

₪ Célébrité : Ian Somerhalder

₪ Messages : 1724

₪ Messages rps : 2

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Ven 13 Juin 2014, 9:25 pm

OOOH MON ANCIENNE ELENACHOUXXXXXXXXX!!!!!! omg

Tout d'abord, je suis trop désolé de t'avoir supprimé, un peu plus tôt! Je n'avais pas compris que tu voulais garder le compte d'Elena jusqu'à la fin de tes examens!!!! J'ai cru que tu allais te refaire un nouveau compte pour ton prochain personnage! Alors acceptes mes excuses et mes beaux yeux de chat botté!  please 

Ensuite, quelle surprise de te voir revenir en tant que Grand Méchant Loup!!!! Moi qui m'attendait à voir mon frère me rejoindre à Mystic Falls, voilà que c'est le frère d'Elijah qui revient en Nouvelle-Orléans! On pourra toujours se voir un jour si tu veux me donner une râclée! sifflote

Bref, je suis trop content de te revoir aussi rapidement parmi nous, miss!  sourire Étant donné que tu souhaites incarner un postes vacants de la série TO, je vais te donner un petit test rp, comme mentionné dans le règlement! Le voici:

Citation :
Voilà maintenant quelques temps que la fratrie des Originaux est revenue au bercail, dans leur chère Nouvelle-Orléans. Comme d'habitude, Elijah ne se gêne aucunement pour miner ton tempérament houleux, toi qui veut à tout prix redevenir le roi de ce pays qui était tien. Plus le temps passe, plus c'est ton frère aîné qui te vole la vedette par sa bonté innée et ses morales que plusieurs apprécient. C'est entre autres le cas de Hayley que tu sens glisser entre tes doigts. Parle nous de cette situation ambigüe dans laquelle Klaus est divisé entre ses valeurs familiales et sa soif de pouvoir au cours d'un moment de réflexion.

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas!


You know what I really am? Selfish. Because I make bad choices that hurt you. Yes, I would rather die than be human. I’d rather die right now than spend a handful of years with you, only to lose you when I’m too old and sick and miserable and you’re still you. Because that’s who I am, Elena, and I’m not gonna change. And there’s no apology in the world that encompasses all the reasons that I’m wrong for you.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameovergallery.tumblr.com/
Invité
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Dim 15 Juin 2014, 11:59 am

Bienvenue Frangin *-*
Revenir en haut Aller en bas
₪ Sur DL depuis : 24/04/2013

₪ Célébrité : Phoebe Tonkin

₪ Messages : 69

₪ Messages rps : 1

avatar
Loup-garou solitaire
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 17 Juin 2014, 6:00 am

Très bon choix

Rebienvenue a toi et hâte de pouvoir rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Humeur : enjoué.

₪ Boulot : king & murderer & peintre à ses heures perdues.

₪ Sur DL depuis : 13/06/2014

₪ Célébrité : joseph morgan.

₪ Messages : 15

₪ Messages rps : 0

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 24 Juin 2014, 1:44 pm

Merci sœurette  coeur glomp 

MON DAMOOOOONCHOUUU D'AMOUUUUR  reve2  bave leche cool 
Je ne t'en veux pas, ne t'inquiète pas, j'aurais dû t'en informer donc c'est également de ma faute mais ce n'est rien ! Nouveau personnage, nouveau compte   

Oui, c'est finalement en discutant avec Elijah que j'ai changé d'avis, je me suis laissée tenter par notre Klaus international  cool J'espère être à la hauteur de ce rôle !  huhu 
Je poste mon test rp dans un double post par contre, sorry  hide 
J'espère qu'il conviendra ♥️

Kol, merci bien petit frère !  leche 

Hayley, merci belle louve !  waaa 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Humeur : enjoué.

₪ Boulot : king & murderer & peintre à ses heures perdues.

₪ Sur DL depuis : 13/06/2014

₪ Célébrité : joseph morgan.

₪ Messages : 15

₪ Messages rps : 0

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 24 Juin 2014, 1:46 pm

Citation :
Voilà maintenant quelques temps que la fratrie des Originaux est revenue au bercail, dans leur chère Nouvelle-Orléans. Comme d'habitude, Elijah ne se gêne aucunement pour miner ton tempérament houleux, toi qui veut à tout prix redevenir le roi de ce pays qui était tien. Plus le temps passe, plus c'est ton frère aîné qui te vole la vedette par sa bonté innée et ses morales que plusieurs apprécient. C'est entre autres le cas de Hayley que tu sens glisser entre tes doigts. Parle nous de cette situation ambigüe dans laquelle Klaus est divisé entre ses valeurs familiales et sa soif de pouvoir au cours d'un moment de réflexion.


Assis sur le balcon d'une des résidences du french quater, je laisse mes pieds se balancer dans l'air, comme si cela pouvait m'aider pour me calmer un temps soit peu. Une bouteille de whisky volée de chez Rousseau's, je me laissais aller à quelques réflexions. Si d'abord elles me paraissèrent sombres et posées comme elles avaient l'habitude de l'être, cette fois-ci, elles étaient bien trop tourmentées. Muni de ma boisson favorite, je portais la bouteille à ma bouche, me délectant d'une gorgée. Il était moins bon que celui qui se vendait dans les bars de la Nouvelle-Orléans autrefois mais il permettait d'oublier tout autant que l'autre. J'avais tenté d'échaffauder plusieurs plans afin de retrouver ma ville, d'être à nouveau le roi de cette ville de la Lousiane que j'avais bâtie il y a des siècles de cela. J'enviais Marcellus, j'en étais terriblement jaloux, jaloux du fait qu'il avait repris le flambeau derrière moi mais surtout il avait gagné un certain respect de ses co-frères vampires. Il menait la ville très bien et c'était ce qui le rendait encore plus agaçant à mes yeux, il avait réussi là où je voulais à tout prix réussir et ce, depuis plusieurs longues années. Je contemplais la rue dite française de la ville, ce quartier dans lequel j'avais eu l'habitude de régner jadis. Mais pour moi, ce n'était qu'une question de temps avant que je retrouve mes quartiers, ce qui m'appartenait. Qu'il pense garder ce qu'il tient, cela me sera plus facile de les récupérer. Mais si encore il n'y avait que le problème Marcellus qui envahissait mes pensées, voilà que mon frère s'y mettait. Tout le monde admirait Elijah, parce que c'était un homme honorable, un homme avec de l'assurance et qui n'était pas torturé. Comme toujours le frère bâtard passait après, ayant moins de crédit que son frère aîné qui aimait jouer de l'honneur et du respect dont il inspirait. Je soufflai un bon coup, buvant la dernière gorgée de la bouteille. Je la contemplais quelques instants avant de fermer mes doigts autour de cette dernière. Je repensais au fait qu'Elijah avait même réussi à atteindre Hayley, cette dernière semblait complètement sous son charme. Oh je n'avais pas grand intérêt sur cette louve, tout ce qui m'importait était l'enfant qu'elle portait, mon enfant et la voir traîner autour d'Elijah comme un pauvre petit chiot perdu m'agaçait profondément. Je n'avais aucune envie de voir mon enfant grandir en ayant pour beau-père son oncle Elijah. Je voulais qu'il m'aime plus que n'importe qui, qu'il sache que la seule véritable personne sur laquelle il pourrait compter serait moi et seulement moi. Il était donc tout naturel que je me méfie de l'attraction plus qu'évidente que partageaient Hayley et Elijah. Ainsi, je me retrouve pris entre deux feux, dans une situation partagée entre deux de mes envies. Je finis alors par laisser tomber la bouteille du haut du balcon avant de l'observer se briser en mille morceaux sur la route. Une voiture passait au même moment mais cela m'était bien égal puisque je n'avais aucune considération pour le genre humain. Je soupirais, m'appuyant contre la rembarde avant de sauter par-dessus cette dernière d'un bond élégant et raffiné tel qu'on me les connaissait. Presque digne d'un acrobate, peut-être aurais-je me reconvertir en cela dans une de mes vies. Mais soit. Je devais faire face à deux problèmes actuellement. L'un était mon frère, Elijah, trop proche à mon goût de la mère de mon enfant et si mon souhait d'avoir notre famille réunie, ici dans notre foyer qu'était la Nouvelle-Orléans, était vif, il était partagé avec cette pointe de jalousie qui me serrait le cœur – si encore j'en avais un – et qui m'oppressait, une petite voix dans ma tête me répétant que personne d'autre que moi ne pouvait s'approcher de cet enfant à naître. L'autre était bien entendu mon ambition qui me tiraillait, me répétant sans cesse que la Nouvelle-Orléans m'appartenait et qu'il était en mon devoir de tout faire pour récupérer cette ville, quoiqu'il m'en coûte, même si je devais tuer pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Anniversaire : 13/11/1659

₪ Âge : 358

₪ Humeur : Bonne comme toujours !

₪ Boulot : Voler au secours de Stefan Salvatore !

₪ Sur DL depuis : 22/06/2014

₪ Célébrité : Arielle Kebbel la plus belle :D

₪ Messages : 40

₪ Messages rps : 2

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 24 Juin 2014, 2:18 pm

Hey Klaus, bienvenue parmi nous.

Très belle fiche :)



Si un jour j'avais imaginé ça... Et pourtant c'est arrivé...
Je suis tombée amoureuse de toi mon vieil ami Stefan Salvatore...

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dangerous-liaisons.forumactif.com/t609-lexi-toujours-la-pour-venir-en-aide-a-stefan http://dangerous-liaisons.forumactif.com/t611-lexi-est-de-retour-que-ca-vous-plaise-ou-non
₪ Humeur : enjoué.

₪ Boulot : king & murderer & peintre à ses heures perdues.

₪ Sur DL depuis : 13/06/2014

₪ Célébrité : joseph morgan.

₪ Messages : 15

₪ Messages rps : 0

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 24 Juin 2014, 2:21 pm

Lexie <3
Merci à toi yeah1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₪ Anniversaire : 28/06/1840

₪ Âge : 177

₪ Humeur : Envoûtante

₪ Boulot : Protéger Elena

₪ Citation : « All I know is that right now, I wanna rip your clothes off, right here in the middle of this hall, and throw you in one of these classrooms and kiss every square inch of your body, while a bunch of people who drive minivans listen wishing they were us. »

₪ Sur DL depuis : 03/07/2012

₪ Célébrité : Ian Somerhalder

₪ Messages : 1724

₪ Messages rps : 2

avatar
Vampire carnivore
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. » Mar 24 Juin 2014, 2:22 pm

Mon cher Klaus,

Ton test rp est parfait! Tu explores toutes les facettes dont j'ai parlé dans l'intro du test avec brio. C'est fou pour moi de voir combien tu es versatile puisque tu jouais Elena avec passion sur la première version du forum! J'ai vraiment beaucoup aimé le fait que tu rendes hommage à la complexité du caractère de Klaus dans tes écrits. C'est fantastique!

Pour le reste de la présentation, je suis vraiment fan de la description que tu as faite de ton caractère! On peut encore ici vraiment en constater la complexité. De même dans ton histoire dans laquelle tu inclues ses visions des différents événements et non simplement une liste de ces événements. Bref, j'ai adoré et c'est avec plaisir que je valide ta présentation et ton test rp!

Sur ce, bon jeu sur le forum!  sourire 


You know what I really am? Selfish. Because I make bad choices that hurt you. Yes, I would rather die than be human. I’d rather die right now than spend a handful of years with you, only to lose you when I’m too old and sick and miserable and you’re still you. Because that’s who I am, Elena, and I’m not gonna change. And there’s no apology in the world that encompasses all the reasons that I’m wrong for you.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameovergallery.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. »

Revenir en haut Aller en bas
 

NIKLAUS ₰ « I promise I'm not a serial killer. I just want to use your phone. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Niklaus Mikaelson - Feat. Joseph Morgan
» Niklaus Mikaelson (Joseph Morgan) PRIS
» I made a promise for a change, a revolution in the night. | Joy
» La rhétorique de la peur ( Libre )
» Promise à mort certaine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dangerous Liaisons :: Prélude :: Présentations :: 
Présentations validées
-